DONNEES PERSONNELLES

J’ai fini en 1993 les cours du Lycée « Mihai Eminescu » de la ville d’Iaşi, à la section de philologie – histoire. La même année, j’ai commencé les cours de la Faculté de Droit de l’Université « Al. I. Cuza » de la ville d’Iaşi, que j’ai fini en 1997.

Après la fin des cours de la faculté, je suis entrée dans le barreau de la ville de Vaslui en tant que stagiaire du réputé avocat Apostol Vasile, le doyen (à ce temps-là) du Barreau de la ville de Vaslui et, également, j’ai été admise en tant que chargé des cours. Ultérieurement je suis devenue l’assistant universitaire à la Faculté de Droit de l’Université « Petre Andrei » de la ville d’Iaşi, la chaire de Droit Économique.

Pendant mes premières années de profession, j’ai pratiqué sous le nom avant le mariage, à savoir Geantău Gianina Vera ; de nombreux articles de la presse ont signalé ainsi mon activité en tant qu’avocat car j’ai signé sous ce nom. En outre, les articles scientifiques parus dans les revues nationales de spécialité portaient le nom de Geantău Gianina Vera.

En 1999, j’ai fini mon stage de formation en tant qu’avocat au cadre de l’Association des avocats « av. Sava Florin si av. Sava Alexandru » de la ville d’Iaşi, où mon tuteur a été Maître Sava Florin, Professeur Universitaire, Docteur en droit.

La même année, j’ai ouvert mon propre cabinet d’avocat, au cadre duquel je travaille jusqu’au présent. Au début, j’ai travaillé en tant qu’avocat de la société commerciale SC Nena SA, faisant part de l’office juridique du connu groupe des firmes et, également pendant cette période, j’ai déroulé (en tant qu’avocat) l’activité juridique de supervision des procédures de reconstruction et restauration du Château de Popeşti, appartenant à la famille princière Sturza.

L’accumulation d’expérience m’a donné la possibilité d’avoir accès aux dossiers plus complexes de crime organisée, de trafic de drogues, des infractions à un haut niveau de violence, des dossiers de grande corruption concernant les fonds d’état et les fonds européens et d’autres dossiers, quelques-uns d’eux extrêmement médiatisés dans la presse locale et nationale.

J’ai intervenu aussi dans le mass-média international auprès les personnalités du monde social roumain concernant le problème de l’intégration des « gitanes » (deux déclarations sur Radio France International) et de nombreux entretiens ou de points de vue prises par les revues de spécialité et par la presse nationale. J’ai eu et j’ai encore au présent des stagiaires qui apprennent au cadre du cabinet d’avocat, quelques-uns d’eux devenant des magistrats ou des avocats réputés. J’ai toujours remercié ceux qui ont été mes menteurs pendant la période de mon début en tant qu’avocat, à savoir à M. le Professeur Docteur Sava Florin, à M. le Professeur Docteur Vonica Romul Petru, ancien président du Tribunal de la ville d’Iaşi, ancien sénateur, ancien juge de la Cour Constitutionnelle de la Roumanie, couramment avocat au cadre du Barreau de la ville d’Iaşi, des personnalités avec lesquels j’ai travaillé en tant qu’avocat, mais également comme assistant universitaire.

Au présent, je travaille au cadre du même cabinet d’avocat, en étant toujours préoccupée de ma formation professionnelle continue et en participant aux conférences, symposiums et réunions de spécialité. Au présent je travaille au cadre de l’Association EuroDomus-Iaşi qui fonctionne en Roumanie depuis 1995, membre Agora auprès le Parlement Européen, une association qui s’occupe des violations des droits de l’homme et du trafic modern des êtres humains, au cadre de laquelle je suis le directeur du Département pour la Défense des Droits de l’Homme (DADO).

Les spécialités fondamentales sont: le droit pénal et le droit des assurances, au cadre du cabinet d’avocat ayant des collaborateurs du domaine du droit civil, du droit du travail et du droit commercial. En 2014, j’ai fini les cours du Mastère en Management Financier avec la thèse de dissertation « Des Problèmes et des opportunités a l’égard de la création d’un Système Financier International ».

En ce qui concerne l’activité professionnelle, je participe activement au cadre de l’Association des Femmes Unies de la Roumanie (www.uwa.ro), dont je suis le membre, dans des actions charitables et des évènements d’aide social en collaboration avec des fondations et des associations des pays européens, beaucoup d’évènements étant titrés sur le mass-média local comme de notables actions humanitaires.

Avec le réputé docteur Tudor Ciuhodaru, couramment un député et un promoteur de la loi du « mal praxis » en Roumanie, j’ai initié une campagne régionale dédiée aux victimes du « mal praxis » et j’ai eu avec le réputé docteur des parutions dans la presse écrite et chez les télévisions locales de la ville d’Iaşi, de Bârlad et de Roman.

Je me dédie toujours à ma profession d’avocat, à mes clients et à mes collaborateurs, en essayant d’être beaucoup plus que le conseiller de spécialité, leur confident et leur ami, une personne responsable et loyale.

Avocat
Gianina Vera Poroşnicu

semn_wat

La légende de la vérité – une conte indienne

Un prince a cherché la vérité partout dans le monde afin de la trouver. Après de longues pérégrinations, il l'a trouvée dans une cave, incarnée dans une vieille femme laide. Heureux de l'avoir trouvée, il l'a demandée au départ ce qu'il devait dire aux gens sur elle comme la protectrice de la vérité. "Dites-leur que je suis jeune et belle!"